Navigation – Plan du site
114 | 2015
Annuaire du Collège de France 2013-2014
Résumé des cours et travaux 114e année
V. Professeurs honoraires

Histoire de la France des Lumières, 1999-2006

Daniel Roche
p. 956-958

Texte intégral

Recherche

1Le report par les éditions A. Fayard du Dictionnaire de la Civilisation européenne à 2014-2015 a permis à l’équipe de compléter la liste des entrées sur des points importants, restés jusqu’ici sans auteur et de réfléchir à la présentation et aux possibles aides à l’édition.

2Le dernier volume de la Culture équestre de l’Occident moderne a été remis à l’éditeur en mars 2014, l’édition est prévue pour le printemps 2015. Trois axes organisent définitivement cette dernière étape. Le premier élargit la réflexion sur le rapport qui s’établit au moment où le nombre des chevaux européens multipliés par trois depuis le xvie siècle, quand les bêtes se sont adaptées à la demande des hommes dans tous les domaines de la vie, a entrainé un développement des moyens et des pratiques de lecture. Les livres, leurs auteurs sont ainsi replacés dans un procès général de reconnaissance et d’information où l’on voit se dessiner des formes de savoirs et d’actions autonomes concernant les chevaux. Les conclusions obtenues, élargissement de la lecture, extensivité de ses pratiques, suggèrent en ce domaine comme en d’autres des enquêtes à reprendre dont la plus importante concernerait les procédures de traduction et une géographie éditoriale précisée.

3Le second trajet suivi a mis en évidence l’utilité sociale et scientifique de la culture équestre. L’analyse de l’art comme élément de la raison cavalière doit désormais s’inscrire simultanément dans l’Histoire de transformations en art des pratiques et dans celle des procédures d’abstractions. Cette maîtrise esthétique et technique abordée dans une perspective de l’Histoire intellectuelle interroge l’idée du progrès, celle de la confrontation savante, celle de la centaurisation sociale. L’analyse de la science des chevaux, le regard hippique porté sur la formation des vétérinaires, l’étude de la transformation des savoirs à l’instar de l’enquête suivie par D. Berdah (2012) mettent en valeur l’un des substrats principaux de la relation aux chevaux.

4Cette dimension est éclairée autrement dans la dernière étape de l’enquête. Elle est retrouvée dans le mode des sensibilités et des figures mythologiques. On y regarde la dimension du genre avec les apparences et les pratiques des amazones. On y pèse le poids d’un tabou et ses limites avec l’hippophagie. On y mesure la part de l’imaginaire à l’œuvre dans les références prégnantes faites en permanence aux relations équestres de l’Occident et de l’Orient qui devraient être réétudiées à travers ses dimensions diplomatiques, économiques, culturelles. L’approche des chevaux dans l’art comme dans les loisirs permet de retrouver ce jeu d’échange entre les pratiques, les modes d’appréhension et de transfert. Là encore, l’analyse débouche sur des enquêtes à suivre, ainsi à l’instar des travaux suggérés par Christophe Degueurce, l’histoire de l’anatomie et de l’art des chevaux conjoints, ainsi qu’une relecture à la fin du xixe siècle de la science du mouvement et de la machine animale dont Marey au Collège de France a été l’animateur. Les résultats d’une enquête se mesurent à la façon dont ils entrainent questionnaires renouvelés, interrogations, vérifications, débats. La comparaison géographique, maintenue vaille que vaille, se range au premier rang de l’attente dans tous les domaines évoqués par un historien resté attaché à la nécessité d’une histoire globale contre l’indépendance du discours et pour le questionnement social des pratiques, au total l’unité des choses vécues, rapports de domination, règle des institutions, et constructions sensibles et intellectuelles, discours et représentations.

Publications

5Roche D., « Histoire, Sociétés et Cultures, L’exemple français », Societa italiana di Storia della Filosofia, Philosophia, vol. 2, VII, 2013, 9-36.

Daniel R., « Sociabilité savante et progrès de l’économie politique dans la France du xviiie siècle », dans Astigarraga J. et Usoz J. (éd.), L’économie politique et la sphère publique dans le débat des Lumières, Madrid, Casa de Velázquez, 2013, 259-275.

Roche D., « Préface : La magnificence et le pouvoir. Les Guise dans la Société de la Renaissance », dans Meiss-Even M., Les Guise et leur paraître, Tours / Rennes, Presses universitaires François Rabelais de Tours / Presses universitaires de Rennes, 2013, 13-19.

Roche D., « Préface : La magie du luxe », dans Sougy N., Luxes et internationalisation (xvie-xixe siècles), Actes du colloque de l’université de Neuchâtel, juin 2009, Neuchâtel, Alphil Editions, 2013, 7-18.

Roche D., « Sociétés savantes et Lumières. À propos du deux cent cinquantième anniversaire de l’Académie de Châlons-en-Champagne », dans Études marnaises 2012, CXXVII, 2014, 137-157.

Roche D., « Préface : Du local au général, les sociabilités toulousaines de l’Ancien Régime à la Révolution », dans Taillefer M., Études sur la sociabilité à Toulouse et dans le Midi toulousain de l’Ancien Régime à la Révolution, Toulouse, Méridiennes, Presses universitaires du Mirail, 2014, 1023.

Autres activités

Conférences et communications

6Intelligence et matérialité au siècle des Lumières, Centre de la culture européenne, Lunéville, 9 octobre 2013.

Lumières, intellectualité et matérialité, université et médiathèque de Montpellier, 24 octobre 2013.

Présidence au Colloque Notre-Dame de Paris et l’Hôtel de ville, 21 novembre 2013.

Conclusion du Colloque, Savoirs d’État et classification, université de Strasbourg, Département d’histoire, 26-29 novembre 2013.

Histoire sociale et Histoire de la Culture, conférence à l’École doctorale d’histoire, université de Caen, 11 décembre 2013.

Les chevaux à Paris, xvii-xviiie siècles, École des hautes études en sciences sociales, séminaire de Robert Descimon, 7 février 2014.

Les chevaux et le cirque, xviiie-xixe siècles, séminaire de l’École doctorale, Histoire, J-P. Vittu, 30 janvier 2014.

Histoire sociale et culture populaire, séminaire de l’École doctorale, Histoire de l‘Art, université de Toulouse le Mirail, P. Julien, 14-15 mars 2014.

Présentation de l’œuvre de Michel Taillefer, Département d’Histoire, université de Toulouse le Mirail, 14 mars 2014.

Réflexions sur Académie et Université, séminaire organisé par D. Ribard et D. Bockler, École des hautes études en sciences sociales, Académies et Universités en France et en Italie, xvie-xviiie siècles, 16-17 mai 2014.

Presse et enregistrements

7Sur la culture équestre par W. Blake, Radio Libertaire, 15 janvier 2014.

Sur l’Encyclopédie, par J-N. Jeanneney, Concordance des Temps, France Culture, 27 février 2014.

Interview par M. Poirson, « Problèmes de la Révolution française dans les représentations d’aujourd’hui », 7 avril 2014.

Fonctions administratives

8Directeur de la Revue d’Histoire moderne et contemporaine.

Membre du Conseil scientifique de l’École nationale des Chartes.

Membre du Conseil scientifique de l’université de Paris I.

Distinction

9Élu membre honoraire de l’Académie de Lyon, juin 2014.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annuaire du Collège de France 2013-2014. Résumé des cours et travaux 114e année, Paris, Collège de France, juillet 2015, p. 956-958. ISBN 978-2-7226-0414-8

Référence électronique

Daniel Roche, « Histoire de la France des Lumières, 1999-2006 », L’annuaire du Collège de France [En ligne], 114 | 2015, mis en ligne le 23 mai 2016, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://annuaire-cdf.revues.org/12001

Haut de page

Auteur

Daniel Roche

Professeur honoraire au Collège de France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Collège de France

Haut de page